FOCUS SANTÉ
FOCUS SANTÉ

Solutions de coordination territoriales de santé

Découvrez nos solutions


FOCUS
SANTÉ

Solutions de coordination territoriales de santé

Découvrez nos solutions

Spécialisée dans les parcours de soins non programmés, Focus Santé développe des solutions dédiées à la relation Hôpital-Ville et à la coordination des différents acteurs de santé d’un territoire.
.

image URGENCES CHRONO

Des solutions adaptées à votre territoire et à vos problématiques :

N'hésitez pas à nous contacter pour une démonstration : Contact
×


NOS ACTUALITÉS

• LE SAS VA-T-IL SURVIVRE ? (20/10/2021-16:20)

Le SAS (Service d’Accès aux Soins) annoncé par Agnès BUZYN en 2019, partie importante du Pacte de Refondation des Urgences part d’un bon sentiment :  Offrir un accès aux soins non programmés 24/7 à tous sur le territoire français.

Le patient a besoin d’un soin non programmé (qu’il ressent comme ne pouvant pas attendre 3 jours), son médecin traitant n’est pas disponible, il appelle le SAS et on lui trouve un RDV avec un autre médecin : MAGIQUE ! 

Avec un tel système les urgences ne vont plus déborder, les patients vont vite comprendre leur intérêt à appeler au lieu d’aller attendre des heures aux urgences.  Enfin encore faut-il qu’il sache quel numéro appeler, mais ça c’est une autre histoire ! 

Le seul problème dans ce système magique, c’est que personne n’a fait de magie pour trouver des généralistes qui libèrent du temps pour recevoir ces patients SAS

Le problème du SAS est bien là : le manque de médecins effecteurs

Pourquoi des médecins généralistes, déjà au bord de la saturation, iraient bloquer 2h de RDV par semaine pour recevoir « les patients des autres » alors qu’ils ont déjà du mal à recevoir leurs propres patients en urgence !? 

Ceux qui acceptent doivent certainement être très très bien rémunérés pour ce service rendu me direz-vous ! Et bien non, l’avenant 9 prévoit un forfait de 1 400€/an si le médecin s’engage à recevoir au moins 8 patients par semaine avec une petite majoration par pallier au-delà. Pour ceux qui n’ont pas envie de calculer, cela fait 3,36€ de plus par patient SAS

Soyons clairs, ce n’est pas l’argent qui va les motiver. C’est peut-être ce qui explique le démarrage très timide des territoires pilotes du SAS, voire l’absence de démarrage dans certains départements.

Alors le SAS est-il voué à l’échec comme certains le disent ? Je ne pense pas, mais je suis de nature optimiste. Les généralistes ont une conscience professionnelle et se démènent pour leurs patients, ils ont envie de faire changer ce système à bout de souffle mais il faut juste leur donner de meilleurs arguments que le bien collectif ou le sauvetage des services d’urgences

De quoi ont besoin ces médecins ? Du temps ! Alors faisons leur gagner du temps dans leur pratique. Donnons-leur la possibilité d’optimiser le système

Concrètement si vous proposez à un généraliste de mettre 1 ou 2 créneaux par jour pour les patients SAS mais qu’en échange il a un accès direct à l’agenda des spécialistes pour prendre en charge son patient en urgence sans passer 30 minutes au téléphone (30 min = 2 créneaux d’urgence en moyenne) ou qu’il peut demander une entrée directe en hospitalisation pour son patient qui fait une pneumopathie ou même, soyons fous, qu’il ait un numéro direct avec le SAMU pour ne pas faire le 15 et attendre 10 min qu’on lui réponde quand il est en train de masser son patient en arrêt, là il va être plus motivé pour « sauver les urgences » et participer au SAS

La seule issue pour notre système de santé est d’optimiser les organisations, les parcours de soins, en créant un vrai lien entre l’hôpital et la ville, et pour réaliser cela, chacun doit faire un effort

Je vous l’ai dit, je suis optimiste, mais il me semble que les hôpitaux ont bien compris qu’ils ne pouvaient plus rester tournés uniquement sur eux-mêmes. 

Alors Mesdames et Messieurs les DG des hôpitaux, proposez de vraies coordinations territoriales de santé et les généralistes suivront. 

Donc si vous souhaitez vous aussi faire bouger les lignes, contactez-nous, nous aurons l'immense plaisir de vous répondre et de vous accompagner.

Dr Céline JARDY TRIOLA
Présidente, Focus Santé

• LA RELATION "HOPITAL-VILLE" (13/10/2021-17:55)
Article rédigé par le Docteur JARDY TRIOLA dans le cadre des Journées de l'Architecture en Santé [#JAS2021] organisée par l'Union des Architectes Francophones pour la Santé qui se dérouleront du 18 au 20 Octobre 2021 avec un atelier le 19 Octobre à 16H00

Retrouvez nous à l’atelier de la Commission #SmartHospital de la @SBA - Smart Buildings Alliance for Smart Cities le Mardi 19 octobre à MENTON. 

La Commission animera un atelier de retours d’expérience d’approches transverses au bénéfice du soin, avec comme invités d’honneur : @Yann Bubien - Directeur Général du @CHU de Bordeaux q ui partagera sa vision sur le rôle stratégique de l’hôpital dans la coordination des soins sur le territoire, et le Dr. Céline JARDY TRIOLA - co-fondatrice de Focus Santé qui apportera son expertise pour gérer le parcours de soins non programmés. 

Nous avons l’habitude de parler de la relation "Ville-Hôpital", en réalité, beaucoup de communication autour d'un sujet passionnant mais quasi-inexistante dans les faits.  

Souvent, nous avons l’impression qu’il y a un fossé entre la Ville d'un côté et l'Hôpital de l'autre, voire même que ce sont deux équipes adverses ! Cette vision peut paraitre étrange ou stupide me direz-vous, mais c’est du vécu. Regardons cela ensemble de plus près… 

Pour avoir été des deux côtés en même temps, médecin urgentiste dans le public & privé puis médecin généraliste, j’étais plutôt mal placée pour râler sur l’un ou sur l’autre. Je me suis plutôt do nc attachée à faire le lien entre les deux pendant un certain temps, jusqu’au jour où l’aventure Focus Santé a pris tout mon temps. A ce jour et depuis quelques années, je travaille quotidiennement à réduire ce fossé avec des solutions numériques innovantes (il faut vivre avec son temps), pour aider ce bon vieux téléphone, qui a ses limites lui aussi. 

Vous l'avez remarqué, je parle volontairement de la relation "Hôpital-Ville" et non pas de la relation "Ville-Hôpital" car c’est surtout l’hôpital qui doit s’ouvrir sur la ville et donner les moyens aux médecins libéraux de travailler avec lui. 

En effet, c’est la structure qui rassemble une offre conséquente de soins ambulatoires ou d’hospitalisation complète qui doit rassembler les nombreuses individualités médicales territoriales comme par exemple : les médecins libéraux.  

Bien trop souvent, la relation "Hôpital-Ville" se limite à des coups de téléphone entre confrères. Lorsqu'un généraliste a la chance d’avoir un bon réseau dans un établissement et donc les portables de ses collègues, c’est plutôt simple et rapide d’avoir un avis. 

Le problème c’est quand ce généraliste n’a pas le réseau qui va bien. Comment le médecin fait-il pour avoir des avis ? Il galère et perd du temps, ses patients ont des délais beaucoup plus longs que les autres pour être pris en charge par des spécialistes et finalement, cela se traduit par une perte de chance pour ses malades. 

Il y aussi le cas du nouveau spécialiste qui démarre son activité, qui n’a pas encore le réseau territorial, donc à qui on n’envoie pas grand monde et qui pourrait (et aimerait) faire plu s. Notamment prendre en charge des demandes non programmées venant des généralistes, ce qui le fera connaître des patients et des généralistes. 

Tout le monde est gagnant lorsque la communication fonctionne bien.  

Des établissements ont mis en place des annuaires un peu plus à jour pour tenter de faciliter les échanges, informent de l’arrivée d’un nouveau médecin, mais toutes ces mesurettes montrent clairement leurs limites. 

Mais quel établissement engage vraiment une relation de partenariat forte avec la ville ? Avec une véritable envie de travailler main dans la main, à l’échelle d’un territoire de santé ? Et surtout, une fois qu’il y a cette volonté de travailler ensemble, comment fait-on concrètement ? 

Donc une fois que les différents professionnels ont compris l’intérêt de travailler main dans la main, ou au moins une partie de ces professionnels car il y aura toujours des réfractaires au changement des deux côtés, il faut proposer des choses concrètes pour avancer. 

C’est à ce moment que l'usage de solutions numériques prend tout son sens, pour accompagner les professionnels dans leur organisation, les aider dans leur quotidien, leur faire gagner du temps et au final leur permettre d’atteindre les objectifs d’efficience qu’ils se sont fixés. 

C’est dans cet esprit que nous avons développé nos solutions. Des solutions simples qui répondent à des besoins précis, faciles à utiliser et qui englobent l’intégralité du parcours de soins non programmés. 

Comment peut-on faire une solution globale qui s’adapte à chaque problématique de territoires bien différents ? Grâce à des briques logicielles que l’on assemble et que l’on adapte en fonction des besoins.  

Pour un établissement isolé des autres, avec trop souvent, un service d’urgences au bord de la saturation, nous allons faciliter les avis spécialisés en urgence à l’aide d’un agenda partagé ou un service de télé-expertise immédiate (exemple: Conex Santé). 

Le généraliste réserve un créneau avec le spécialiste choisi en quelques clics. Les demandes d’hospitalisation en urgence vont également être passées sur la même plateforme avec la possibilité d’envoyer les documents médicaux nécessaires pour que le médecin requis puisse trouver la solution la plus adaptée à ce patient et lui éviter un passage aux urgences sans valeur ajoutée pour le patient et chronophage pour les urgentistes. Les équipes des services sont tout aussi qualifiées pour recevoir les patients dans de bonnes conditions directement dans leur chambre. 

Dans l'autre sens et en parallèle, les médecins traitants sont également prévenus dès qu’un de leurs patients passe par les urgences. De cette manière on évite au généraliste de gérer un retour à domicile du jour au lendemain (ou même du matin pour l’après-midi) d’une personne âgée en perte d’autonomie, ce qui généralement rallonge inutilement les durées de séjour car cette situation est bien souvent ingérable dans l’urgence. 

A l’échelle d’un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) ou d’une métropole, tous les établissements du secteur peuvent communiquer leurs disponibilités sur une seule et même interface pour les libéraux. Nous pouvons ainsi optimiser tout un territoire et répartir les patients pour que ceux-ci soient pris en charge dans les meilleures conditions quelle que soit leur situation. 

Pour les SAMU c’est la même chose, ils peuvent avoir la visibilité sur l’activité de tous les services d’urgences en temps rée l, les lits de réanimation disponibles et même l’intégralité des lits dans les différents établissements du département. On a alors un véritable outil de pilotage des ressources, utilisable en routine comme en temps de crise (car parfaitement agile et adaptable aux ouvertures et fermetures de lits ou d’unités). 

Vous voyez donc qu’avec des petites briques et des idées, nous pouvons grandement faire évoluer le système de santé en France. 

Il y a la nécessité d'une impulsion et un peu de volonté au départ pour faire bouger les lignes et lancer une dynamique territoriale pérenne  

Donc si vous souhaitez vous aussi faire bouger les lignes contactez-nous, nous aurons l'immense plaisir de répondre et de vous accompagner. 

Toute l'équipe de Focus Santé - Urgences Chrono sera présente aux Journées de l'Architecture en Santé (JAS) à Menton du 18 au 20 Octobre 2021 avec un atelier le 19 Octobre à 16H00. 

La semaine prochaine nous aborderons ensemble comment tous ces outils peuvent être utilisés dans le cadre du SAS, Service d'accès aux soins

Dr. Céline JARDY TRIOLA
Médecin, ex Urgentiste, Présidente & co Fondatrice
Focus Santé sas 

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous :
contact@urgenceschrono.com
focus-sante.fr


• PARTENARIAT FOCUS-SANTÉ - CONEX-SANTÉ (04/10/2021-12:50)
Depuis près de 5 ans, Focus Santé s’est donné pour mission de désengorger les urgences. Nous sommes une entreprise à mission, c’est dans notre ADN et dans nos statuts !

Nous avons démarré avec un site grand public aidant le patient à s'orienter lorsqu'il ressent le besoin d'être pris en charge « en urgence » : UrgencesChrono.com.
Au fil du temps, et du renforcement de l'équipe, nous avons développé de nouvelles solutions s'adressant cette fois-ci aux professionnels.

La saturation des urgences étant une problématique complexe liée au parcours de soins non programmés dans son ensemble, nous avons développé des solutions optimisant l'intégralité de ce parcours de soins.
Nous avons commencé par des solutions internes à l'hôpital avec l'analyse des passages aux urgences, l'information des patients en salle d'attente puis nous avons intégré une solution de bed management pour aider les urgentistes à trouver un lit d'aval et ainsi éviter de perdre du temps à chaque patient à hospitaliser.

Mais une grosse partie de la problématique des urgences se joue aussi avant que les patients ne viennent aux urgences. Et pour agir sur cet aspect-là, en plus de ce qu'on faisait déjà avec UrgencesChrono.com, nous nous sommes tournés vers ceux dont c'est la mission numéro 1 : les CPTS (Communautés Professionnelles Territoriales de Santé).

En effet les CPTS ont pour 1ere mission socle l'accès aux soins. Favoriser l'accès à un médecin traitant et organiser et prendre en charge les soins non programmés en journée, justement pour éviter que les patients ne viennent aux urgences pour des problèmes de médecine générale.

Pour répondre à cela, nous avons développé un agenda partagé, répondant également aux exigences du SAS (Service d’Accès aux Soins) pour leur permettre de s'organiser et d'apporter une réponse efficace à cette problématique.

Cet agenda s'adapte à toutes les particularités qu'elles soient territoriales ou humaines. Les médecins peuvent ainsi accepter individuellement chaque demande, ou au contraire que toutes les demandes soient acceptées automatiquement, il peut recevoir les patients en présentiel ou visio (avec sa solution de téléconsultation ou celle de notre partenaire). Cet agenda peut également être mis à disposition du SAMU. Il peut aussi être ouvert aux pharmaciens qui reçoivent très régulièrement des patients qui nécessitent une consultation médicale rapide.

Mais cet agenda va également permettre d'organiser les parcours de soins puisqu'il est ouvert aux spécialistes, mais aussi aux infirmières, aux kinésithérapeutes, aux sage-femmes ou aux dentistes. Finalement être un élément facilitant la mission socle 2 : favoriser les parcours pluri-professionnels.

Mais pour aller plus loin dans cette pratique en réseau territorial et faire profiter les professionnels des dernières technologies pour optimiser les prises en charge tout en gagnant du temps, nous nous sommes alliés à une solution de télé-expertise immédiate, celle de Conex Santé.

Car que ce soit pour les parcours pluri-professionnels ou les soins non programmés, la télé-expertise immédiate apporte un véritable plus dans les pratiques et elle doit se développer.

Quel rapport entre la télé-expertise et les soins non programmés me direz-vous ! Conex Santé est la seule solution à proposer de la télé-expertise immédiate grâce à un réseau local de spécialistes. Les médecins d'une spécialité se répartissent des plages horaires sur la semaine et s’engagent à répondre aux demandes urgentes dans les 15 minutes. Les généralistes ont enfin un accès quasi-immédiat à un avis spécialisé, d'un spécialiste local qui plus est. On a là un véritable maillage territorial de spécialistes.

Ce nouveau mode de communication entre médecins, permet aux généralistes essentiellement, d'avoir des avis spécialisés rapides, fiables, tracés et même tarifés. Tout ceci remplaçant le bon vieux coup de téléphone à un ami, car le problème de l'ami c'est qu'il est souvent occupé et qu'il ne répond pas. Ainsi le généraliste évite de passer 20 minutes au téléphone en espérant avoir une réponse rassurante de son confrère. Car quand il n'arrive pas à avoir une réponse rapide, bien souvent il est obligé d’envoyer le patient aux urgences.

Nous avons décidé d'unir nos forces pour proposer aux CPTS une offre absolument unique, sur laquelle ils vont pouvoir s'appuyer pour remplir leurs objectifs pour les trois missions socles. La troisième mission étant la prévention. Car en plus de la plateforme de coordination territoriale pour les professionnels, nous disposons d’une interface grand public en marque blanche répertoriant l’offre de soins non programmés ainsi que les pharmacies, dédiée à la CPTS et sur laquelle des messages de prévention, d’information santé ou d’alerte peuvent être diffusés.

Nous sommes donc très fiers de vous annoncer le lancement de cette nouvelle solution complète pour les CPTS.

Les compétences croisées de nos deux sociétés apportent une expertise unique pour accompagner les professionnels de santé dans la structuration et la mise en place d’une véritable coordination territoriale de santé.

Dr Céline JARDY TRIOLA
Présidente, Focus Santé

• PRIX CONCOURS INNOVATION SFMU 2021 (03/10/2021-16:43)
Focus Santé a reçu le Prix Organisationnel du Concours Innovation SFMU 2021 en partenariat avec le Digital Médical Hub (DMH), décerné par Monsieur Lucas THIERY Strategic Account Manager DMH AP-HP & Docteur Laure ABENSUR VUILLAUME, M.D., Ph.D le 03 Juin 2021. 

LE BOARD

Staff de Focus Santé...

Céline

Dr. Céline JARDY-TRIOLA

Présidente  

Médecin urgentiste en public et privé pendant 8 ans.
Médecin généraliste depuis 2016.
co-Fondatrice de Focus Santé (11/2016).

Contact

André

André MARVIE

Directeur Général & CTO  

Serial entrepreneur en charge de SI complexes, à forte valeur ajoutée
Forte expérience / sites internet éditoriaux à fort trafic et dans la gestion de l'information en temps réel.

Contact

Marjorie

Marjorie SOULIER

Directrice Communication  

Gérante de l'agence Voix-Off Communication.




Contact

Gwen

Julien LEVAVASSEUR

Dir. Partenariats & Relations Clients  

Président de ManagerSante.com®
Master en management des structures de santé.
Expert santé en développement et management de transition.

Contact

Laurent

Laurent GRENIER

Senior data engineer

Développeur, Data scientist


Contact

André

Gwenaël COFFY

Responsable systèmes et réseaux

Développeur Front-End, Java, Json, PHP, AngularJS, Mongo DB...

Contact

Marjorie

Philippe BARBOT

Advisor

RSI du CH de Bagnols/Cèze


Contact

Gwen

David LACOMBLED

Advisor

Président de la Villa Numéris


Contact

INFOS PRESSE

Ils parlent de nous (cliquer sur les icônes pour accéder à l'information) :

France Bleu France Bleu RTL Europe1 M6 France Bleu
France Bleu Midi Libre France Bleu Le Parisien

PARTENAIRES

Ils nous accompagnent et nous font confiance :

Certifié HDS! Charte industiels Capgemini Invent Roam Medadom Kozea MAIIA ANEPF Région Occitanie

CONTACT

2, rue Frédéric Mistral - 30200 Codolet, France
Phone: +00 33 6 83 43 23 34  •  +00 33 4 66 33 25 04
 Dans le coin ? Venez partager un avec nous, ou laissez nous un message :
Email: contact@urgenceschrono.com